les-appellations-du-vins

Vins AOC, AOP, IGP, quelle différence ?

AOC, AOP, IGP… voici quelques-unes des appellations que vous pouvez retrouver sur vos bouteilles de vin mais comment s’y retrouver et à quoi servent-elles ? Peut-on vraiment s’y fier et sont elles synonymes de qualité ? Autant de questions auxquelles nous allons tenter de vous répondre afin que vous puissiez décoder plus facilement l’étiquette de vos vins.

C’est parti !

Les différentes mentions 

Ces mentions permettent de classer les vins et les hiérarchiser. Chaque vin affiche obligatoirement la mention à laquelle elle appartient sur son étiquette.

Pour la petite histoire, l’appellation d’origine contrôlée (AOC) a été mise en place en France en 1935 afin de lutter contre les fraudes et protéger le nom du vin mais aussi ses caractéristiques et son lien avec un terroir délimité aussi appelé « typicité« .

L’appellation d’origine protégée (AOP) est apparue en 2009, elle se différencie de l’AOC par sa reconnaissance au niveau européen. En effet, l’AOC est une étape indispensable vers l’obtention de l’AOP. Un vin ne peut donc pas se voir attribuer une AOP sans obtenir au préalable l’AOC. Les AOP évoluent au fil des années, dernièrement la dénomination « côtes-du-rhône-cairanne »est devenue « cairanne ».

En ce qui concerne l’indication géographique protégée, crée en 1992, il s’agit d’une dénomination européenne qui remplace son équivalent français : le vin de pays.  L’IGP protège les vins dont au moins une des étapes de culture ou de vinification a eu lieu dans la zone géographique. Il existe trois types d’IGP : régionales, départementales et de petites zones.

L’Institut National de l’Origine et de la Qualité (INAO) a rédigé et imposé un cahier des charges précis qui répertorie les éléments nécessaires à l’obtention de ces appellations : type de taille autorisée, cépages autorisés et leurs proportions, le degré d’alcool minimum et maximum, les techniques de vinification et les durées d’élevage autorisées, adjuvants ou non, etc.

Les vins sans indication géographique (VSIG) aussi appelés « Vins de France« (anciennement « Vin de table« ), regroupent les vins dont l’origine géographique n’est pas spécifiée  et qui sont définis via leurs cépages ou des noms de marque. Certains vignerons décident volontairement cette option afin de travailler des cépages historiques mais non reconnus par l’AOP.

A quelle appellation se vouer ?

question-blog-appellationUne des grandes idées reçues en matière d’appellation est que les vins de meilleure qualité sont des AOC, AOP, l’IGP étant considérée comme une qualité intermédiaire et le Vin de France comme une catégorie un peu fourre-tout.

En réalité, même si les cahiers des charges des AOC offrent une garantie au consommateur que le vigneron a suivi des règles strictes et qu’il n’a donc pas fait n’importe quoi, la qualité des vins d’une même AOC peut être très différente. En effet, parfois le système fait défaut puisque les exigences très restrictives des comités en charge de l’appellation ne permettent pas d’être réactif et de suivre les évolutions des techniques de viticulture et d’œnologie actuelles. C’est pourquoi certains vignerons réputés et talentueux choisissent de déclasser leurs vins en IGP ou même en Vin de France pour partager une vision plus moderne ou personnelle de leur travail.

Gardez alors à l’esprit qu’une appellation ou dénomination n’est qu’une indication, elle n’est pas suffisante pour juger de la qualité d’un vin en matière de goût. A trop vouloir stéréotyper un vin on en oublie parfois que le but premier d’un vin et de donner du plaisir.

Comment bien choisir son vin alors ? Vous devez vous renseigner sur le vin que vous convoité, lire les critiques, posez des questions à des sommeliers ou cavistes, le déguster avant de l’acheter pour choisir au mieux, indépendamment de l’étiquette.

————————————————————————–

Voilà vous savez tout ce qu’il faut savoir sur les appellations ! Pour approfondir votre connaissance en matière de vin vous pouvez consulter notre article « Tout savoir sur l’effet millésime ».

Vous pouvez aussi découvrir les vins recommandés par notre équipe ainsi qu’une large sélection de pépites à petits prix sur Netvin.com !

 

Une réflexion sur “Vins AOC, AOP, IGP, quelle différence ?

  1. j’aimerai savoir pourquoi un « VIN DU VAR IGP est mis en bouteille dans l’Aude pour une « coopérative » de l’HERAUT et donc si cette appellation IGP VIN DU VAR n’est pas usurpée
    Aucun nom de domaine, de ville ou de village ne figure sur l’étiquette…………..

Laisser un commentaire